10% de remise avec le code E10 + une surprise ajoutée dans votre panier

  • La qualité au meilleur prix

    Des produits naturels pour tous les budgets

  • Livraison offerte dès 50€ d'achat

    Choisissez un jour qui vous convient

  • Protection des données clients

    Vos données sont en sécurité chez nous

Comment l’humeur peut-elle affecter votre poids ?

L’impact de la bonne ou mauvaise humeur est bien souvent sous-estimé, car beaucoup de personnes ne savent pas que l’humeur n’affecte pas seulement le mental, mais aussi notre environnement immédiat et le bien-être physique, y compris au niveau du poids corporel.

Les liens entre l’humeur et la perte de poids d’un côté, et entre le stress et le gain de poids de l’autre, sont des liens assez difficile à cerner. Plusieurs variables doivent être prises en compte, comme les hormones, les choix alimentaires, le trouble affectif saisonnier (TAS) etc… Cela dit, il est tout à fait possible de maintenir un poids corporel stable, une attitude équilibrée et une humeur positive si on s’en donne les moyens. C’est pourquoi nous allons essayer dans cet article de vous aider à mieux comprendre comment l’humeur peut affecter la variation de votre poids, et à quel degré.

Comment notre humeur affecte-t-elle notre poids ?

Il y a quelques facteurs connus qui peuvent provoquer un changement de poids résultant de notre humeur quotidienne. Parmi ces facteurs, on retrouve :

1. Hormones

Le corps humain contient différentes hormones, chacune d’elles ayant une responsabilité bien précise au sein de notre organisme, y compris le gain et la perte de poids. Il y a aussi plusieurs hormones et autant d'autres facteurs biologiques qui influencent notre humeur lorsque nous sommes stressés par exemple, d'où le lien entre le stress et le gain de poids. Parmi ces hormones, on retrouve le cortisol. Le cortisol est produit par les glandes surrénales lorsque notre corps subit un stress au-delà du raisonnable. On l’appelle d’ailleurs l’hormone du stress. Cette hormone a ainsi été identifiée comme responsable de la diminution de la capacité de notre corps à se débarrasser des kilos superflus, ce qui explique le fameux lien stress et perte de poids.

Dans ces cas la, on parle souvent "d’alimentation émotionnelle" ou "d’alimentation anti-stress", un phénomène qui facilite la prise de poids puisque les personnes qui en souffrent n’ont aucun contrôle sur les kilos en trop qu’elles gagnent durant cette période. Voilà donc un exemple parfait de stress combiné à la prise de poids.

La ghréline est une autre hormone qui provoque un changement de poids en raison de l'humeur ou du stress. La ghréline est une hormone digestive très présente dans notre corps lorsque nous sommes stressés, mais dont le taux tant à diminuer temporairement lorsque notre ventre se remplit. Elle agit donc directement sur notre désir de manger, provoquant ainsi un changement dans notre poids corporel. L'œstrogène, une hormone sexuelle féminine, peut également influencer sur notre charge pondérale.

Tout comme certaines hormones sont liées au stress et gain du poids à travers l’intensification de notre besoin de manger, d’autres hormones comme la leptine agissent dans le sens inverse, à savoir qu’elles évoluent dans un répertoire opposé qui conduit au stress et à la perte de poids, étant donné que l’anxiété dans ces cas là est considéré comme un facteur coupe-faim.

2. Choix d'aliments

Nos choix alimentaires ont depuis toujours été considérés comme un facteur pouvant influencer négativement ou positivement notre humeur, et par ricochet notre poids corporel. Cela veut dire que ce que nous mangeons affecte notre humeur, mais aussi notre humeur peut elle aussi affecter notre façon de manger. Ça va dans les deux sens. Vous-êtes vous déjà demandé pourquoi certaines personnes préfèrent entamer leurs journées avec une tasse de café chaud ? De nombreuses études sont arrivées à la conclusion que la caféine présente dans le café agit comme un stimulant qui améliore notre humeur. De la même façon, lorsque nous mangeons sainement et que notre corps se sent bien, notre humeur s’améliore elle aussi tout naturellement. S’il y’a donc un lien manifeste entre bonne humeur et régime diététique sain, on peut tout aussi bien dire qu’il y’a une relation établie entre bonne humeur et perte de poids.

D'un autre côté, notre état d’esprit peut aussi affecter ce que nous mangeons. Par exemple, beaucoup de gens réagissent au stress en optant pour des aliments riches en graisses et en sucres avec un fort apport calorique. Selon des recherches menées en Finlande, les personnes qui sont les plus exposées au stress ont tendance à se tourner vers des aliments comme le chocolat, la pizza, les saucisses, les crèmes glacées, les gâteaux et les hamburgers. C’est une façon pour elles de se sentir mieux et de surmonter les effets négatifs liés au stress, même si cette solution basée sur une alimentation riche en graisses et en calories n’est pas pérenne et peut avoir de lourdes conséquences sur la santé sur le long terme, notamment le stress du ventre plat.

3. Trouble affectif saisonnier (TAS)

Ce que l’on appelle le trouble affectif saisonnier (TAS) est un symptôme qui affecte notre humeur et peut aller jusqu’à causer la dépression. Il est généralement dû à un changement de saison auquel notre mental à du mal à s’adapter. Le trouble affectif saisonnier peut ainsi provoquer de l’insomnie, un manque d’énergie, le sentiment de faiblesse, voire même un changement dans nos habitudes alimentaires. Ce trouble se déclenche la plupart du temps au cours de la même période de l’année. On dispose aujourd’hui de différents traitements pour soigner le TAS, notamment la photothérapie basée sur l’utilisation de la lumière, la chronothérapie qui fait appel aux cycles endogènes, notamment les rythmes circadiens, ainsi que le recours à des compléments, de préférence à base de plantes naturelles. En plus de ces traitements, il est également recommandé de pratiquer des activités physiques de manière régulières, de faire de longues promenades et de s’imprégner de la lumière du jour aussi souvent que possible.

4. Stress

On n’est pas tous égaux face à la gestion du stress et des différentes difficultés que nous rencontrons dans la vie. Certaines personnes arrivent gérer les situations stressantes et ne les laissent pas gâcher leur quotidien ni les affecter. D’autres utilisent des techniques pour soulager les effets pervers du stress, comme aller au spa, voyager, profiter de séances de massage relaxant ou tout simplement passer du temps avec sa famille. La dernière catégorie n’arrive pas à gérer les situations stressante, ce qui peut affecter sournoisement le bien-être physique de manière progressive. De nombreuses études ont ainsi pu montrer que beaucoup de personnes en surpoids optent pour la facilité pour faire face au stress et se laissent aller dans une consommation incontrôlable de nourriture. C’est ce scénario qui crée le lien entre le stress et gain de poids, puisqu’en tant normal, ces mêmes personnes ont tendance à moins manger.

En conclusion, on peut dire que si l’exercice physique reste la meilleure arme pour maintenir un poids santé, il ne faut pas sous-estimer pour autant le pouvoir de se motiver au quotidien et de rester positif. Le fait de rechercher un bien-être mental stable et sain et d’évoluer dans un environnement positif comporte de nombreux avantages pour notre organisme, notamment celui de garder un poids santé. Au contraire, une attitude négative ne pourra qu’affecter votre humeur et votre niveau de stress, de sorte que vous serez plus vulnérable face aux changements intempestifs de poids, que ça soit en perte ou en gain. Alors pour ne pas tomber dans le cercle vicieux de la mauvaise humeur et de la dépression comme celle que peut engendrer le trouble affectif saisonnier, il est important de rester constamment positivement motivé.