WeightWorld Logo

lun-ven 9h à 19h - sam 10h à 15h

5 raisons pour lesquelles vous avez faim tout le temps

Nous savons tous que la sensation de faim est la façon dont le corps communique pour nous faire savoir qu'il a besoin d'être nourri pour subvenir à ses besoins en nutriments essentiels. Une fois qu’on a mangé, la sensation de faim est normalement censée disparaître pour un certain moment. Mais chez certaines personnes, ce processus est déréglé. Elles continuent donc à éprouver le besoin de manger durant toute la journée, et ce même après des repas bien garnis.

Et cela n’a pas que des avantages, car ceux qui suivent des régimes diététiques stricts peuvent avoir du mal à suivre le rythme et respecter l’apport calorique journalier prescrit. Dans cet article, nous allons analyser les 5 principaux facteurs qui rendent les régimes alimentaires plus compliqués lors des changements saisonniers.

1. Température

À chaque saison sa température atmosphérique. Or, cette variable climatique joue grandement sur notre corps et son métabolisme interne, ce qui finit par affecter d’une manière ou d’une autre nos habitudes alimentaires. Ainsi, des chercheurs ont pu observer que le temps froid nous poussait à nous engraisser plus pour nous protéger instinctivement du froid et survivre à l’hiver.

2. Hormones

Le changement de saison peut également créer un certain déséquilibre hormonal au sein de notre organisme, principalement sur les hormones qui contrôlent la faim et l’appétit. Cela peut ainsi rendre le suivi de certains régimes particulièrement difficile. Parmi les hormones à surveiller dans ces cas là, on trouve la leptine, la ghréline et les glucocorticoïdes. Ces hormones sont connues pour affecter des sentiments émotionnels saisonniers, comme les dépressions hivernales.

Les changements saisonniers peuvent aussi affecter l'équilibre de certaines hormones dans notre corps et qui sont responsables du contrôle de la faim et de l'appétit, rendant ainsi les régimes diététiques un peu plus difficiles à suivre. Les hormones à surveiller dans ce cas sont la leptine, la ghréline et les glucocorticoïdes. Ces hormones ont également tendance à déclencher des sentiments émotionnels saisonniers comme les dépressions hivernales.

3. Trouble affectif saisonnier

En tant que trouble fortement lié au changement de saisons, le trouble affectif saisonnier (TAS) se produit à peu près à la même période de l’année. Si vous remarquez vous aussi que votre humeur change, que vous êtes de mauvais poil ou que vous manquez d’énergie, alors il y’a de fortes chances que le TAS soit derrière tout cela. De plus, ce trouble a la faculté d’affecter nos habitudes alimentaires, ce qui peut rendre difficile le suivi d’un régime diététique. C’est aussi la principale cause de la dépression hivernale. Le trouble affectif saisonnier peut être soigné par voie classique comme la prise de médicaments, ou par d’autres moyens comme la thérapie comportementale, la chronothérapie et la luminothérapie.

4. Les heures de plein jour

Le nombre d’heures d’ensoleillement quotidien affecte également notre appétit et nos envies de manger. Plusieurs chercheurs qui se sont penchés sur la question croient que la lumière du jour a la capacité de modifier foncièrement nos habitudes alimentaires. Ainsi, ils ont remarqué que les personnes sujettes à des troubles affectifs saisonniers ont tendance à consommer plus de glucides pour calmer leur humeur. Mais cette solution éphémère peut de l’autre côté affecter notre poids.

5. Événements centrés sur l'alimentation

Certaines saisons sont propices à des activités amusantes, à la flânerie et à la détente. Autant d’occasions où on remarque un certain laisser-aller coupable au niveau de l’alimentation. C’est ainsi qu’il devient très difficile de maintenir un régime diététique strict durant les changements saisonniers. En été par exemple, les barbecues sont des rendez-vous incontournables auxquels on peut difficilement échapper. Idem pour l’hiver, surtout durant la période des fêtes (Noël, Réveillon) où les tentations gourmandes se succèdent. Or la majorité d’entre nous a du mal à y faire face. Or, c’est aussi la période propice à ce qu’on appelle ‘’le blues de l’hiver’’ ou ‘’la dépression hivernale’’.

Ce problème peut être résolu en effectuant des changements astucieux aussi bien dans notre régime alimentaire que dans notre mode de vie. Il se peut aussi que l’origine du problème soit médical, auquel cas une consultation chez un médecin peut se révéler nécessaire. Mais si ce dernier estime qu’il n’y a pas de pathologie grave à l’origine de votre fringale permanente, alors rassurez-vous! il existe aujourd’hui des solutions simples qui vous aideront à surmonter votre handicap diététique.

Pourquoi ai-je tout le temps faim?

morceaux de sucre de table en vrac sur un fond blanc
1. Trop de sucre

La consommation d'une grande quantité de sucre peut faire monter votre glycémie en flèche. Et même si vous vous sentez rassasié pendant un certain temps, cela ne durera pas. Un excès de sucre est soupçonné par les experts pour favoriser l’appétit, ce qui fait que vous avez tout le temps faim. C’est une des raisons qui explique pourquoi l’industrie agro-alimentaire met de plus en plus de sucre dans ses produits, souvent de manière indue, afin d’augmenter l’effet d’accoutumance. Et ce d’autant plus que le sucre contient du fructose qui consommé en grandes quantités, facilite la production de ghréline par l’organisme. Or, de nombreuses recherches ont montré que la ghréline est une hormone digestive qui arrive à inhiber certaines régions du cerveau qui contrôlent l’appétit. Ainsi, et alors que vous êtes rassasiés, vos neurones eux continuent à transmettre l’information contraire. Pour toutes ces raisons, il est important de toujours faire attention au taux de sucre que contiennent les aliments que vous consommez.

mélange d'aliments riche en graisse et en protéines
2. Pas assez de protéines

Au fil des années, les chercheurs se sont rendu compte qu’une consommation plus riche en protéines limitait l’envie de manger fréquemment. Car les protéines permettent à votre organisme de faire le plein de manière bien plus satisfaisante et saine que le sucre. Plusieurs études ont par ailleurs montré que contrairement aux aliments pauvres en protéines, ceux qui en sont riches diminuent l’appétit tout en augmentant le rendement des activités physiques sur la perte de poids. Il est donc conseillé pour une femme adulte moyenne de consommer 46 grammes de protéines par jour, et 56 grammes pour un homme adulte moyen. Alors, commencez vous aussi toujours votre matinée avec une bonne dose de protéines ! Vous pouvez également essayer d'ajouter des poudres protéinées, à condition qu’elles soient de bonne qualité, à votre régime alimentaire pour soulager votre sensation de faim.

verre d'eau pour s'hydrater rempli sur un fond blanc
3. Déshydratation

L'eau est reconnue pour être essentielle pour tout organisme vivant. Le corps humain ne peut pas s’en passer et doit être continuellement bien hydraté. Boire de l’eau est aussi considéré par certains comme un coupe-faim, dans la mesure où cela nous rassasie pendant un laps de temps qui varie selon les individus. Des chercheurs ont également pu démontrer que boire beaucoup d'eau peut aider les personnes en surpoids à perdre les kilos superflus, grâce à un meilleur contrôle de l’appétit, et ce de manière tout à fait naturelle et saine ! À ceux qui se posent constamment la question : pourquoi ai-je toujours faim? L’eau peut constituer un début de réponse.

masque pour dormir bleu clair avec des yeux fermés
4. Manque de sommeil

Le manque de sommeil est considéré comme un des facteurs qui poussent les gens à avoir souvent faim. Un sommeil de qualité permet de créer un certain équilibre dans notre corps, notamment au niveau hormonal. Ainsi, un manque de sommeil peut aussi causer plusieurs pépins de santé liés au surpoids, comme le diabète ou l’obésité. D’autres études suggèrent que les individus souffrant de troubles de sommeil ont un niveau plus élevé de ghréline, une hormone qui stimule l’appétit, et une baisse de la leptine, hormone antagoniste qui induit la satiété. Les personnes qui dorment mal ont tendance à manger plus que les personnes qui ont la chance d’avoir un sommeil normal. Il y’a donc un lien indéniable entre la faim et la sensation d’être toujours fatigué et en manque de sommeil!

icone personnage épuisé dormant sur son ordinateur portable
5. L'ennui

Ne dit-on pas que l’oisiveté est la mère de tous les vices. Cette maxime peut parfaitement s’appliquer à la suralimentation qui est la résultante directe de l’ennui. Qui n’a pas pris un paquet de chips, du chocolat et autres sucreries pour passer le temps ! Or, cet ennui pernicieux a été identifié par les chercheurs comme ayant un lien direct avec la libération de dopamine par notre cerveau. Ce neurotransmetteur qui a une grande influence sur notre comportement envoie des signaux chimiques qui nous poussent à manger plus de nourriture pour satisfaire nos pulsions.

Après avoir identifié toutes les raisons qui sont derrière votre boulimie alimentaire, il devient plus facile de cibler ces causes pour circonscrire le mal à la racine. Comme mentionné précédemment, l’un des meilleurs moyens est de changer son mode de vie, avec notamment un régime alimentaire qui soit adapté à vos besoins diététiques. Pour résumer, il faut donc:

  • Manger moins de sucres et d’aliments transformés
  • Ajouter plus de protéines à votre alimentation
  • Boire beaucoup d’eau et être toujours bien hydraté
  • Dormir suffisamment et privilégier un sommeil de qualité
  • Arrêter de manger par ennui

Autres articles intéressants

Produits Recommandés

Partager sur