Les différentes utilisations du collagène

Les différentes utilisations du collagène

Le collagène est une protéine très présente dans le corps. Cette dernière donne la résistance, l’élasticité et la souplesse au corps. Elle est donc indispensable pour l’organisme mais certains facteurs dont que le taux de collagène diminue petit à petit.

Les différentes utilisations médicales du collagène

Cette protéine peut se décomposé et être assimilé par le corps. Il y a donc différente façon de d’augmenter le taux de cette protéine plus ou moins chères et plus ou moins agressives.

Les compléments alimentaires au collagène

Des compléments au collagène existent depuis maintenant quelques années, ils aident à renforcer les os, diminuer les douleurs articulaires et réduire les signes de l’âge en augmentant le taux de cette protéine directement dans l’organisme.

Si vous êtes sportif et que vous souhaitez prévenir les blessures ou les traumatismes Proto-col Collagen Pro Sport Plus est parfaitement adapté pour vous. Il vous accompagne dans votre démarche sportive en renforçant vos os et vos articulations et intervient aussi lors de la récupération.

Ces compléments alimentaires peuvent aussi être bénéfiques pour réduire les douleurs articulaires comme l’arthrose mais aussi osseuses comme l’ostéoporose.

Une étude réalisée en 2006 a montré que cette protéine contribue à diminuer de façon significative les symptômes douloureux de l’arthrose tout en améliorant la fonction articulaire. Le complément alimentaire est en fait absorbé et emmagasiné dans le cartilage ce qui aide à stimuler les articulations./p>

Les injections de collagène

Ces injections sont souvent utilisées dans le domaine de la chirurgie esthétique pour améliorer les contours de la peau et remplir les zones creusées par les rides ou les cicatrices. En général, cette protéine est utilisée pour traiter les défauts relativement superficiels, pour les zones les plus grandes les implants, le silicone ou la graisse sont le plus souvent utilisés.

Pansements au collagène

Lorsque le taux de collagène est bas la cicatrisation des plaie peut-être plus longue. Cette protéine aide à la fabrication des nouvelles cellules cutanées pour favoriser la guérison des tissus endommagés. Les pansements au collagène peuvent donc être utilisés pour venir en aide et accélérer la guérison de certaines blessures :

  • les égratignures
  • les plaies chroniques
  • les blessures partielles
  • les brûlures au 2ème degré

Ces pansements ne sont pas conseillés pour les brûlures du 3ème degré, les plaies ouvertes ou les escarres.

Membranes à base de collagène

Ces membranes sont souvent utilisées dans les traitements dentaires pour favoriser la croissance de types spécifiques de cellules. En plus de leurs qualités curatives, ces membranes se résorbent naturellement au fil du temps. Le corps absorbe le collagène ce qui a l’avantage d’éviter une deuxième intervention chirurgicale pour enlevé la membrane.

Les crèmes et lotions aux collagène

Il existe beaucoup de produits contenant du collagène, des crèmes aux poudres en passant par les lotions, elles affirment toutes revitaliser la peau en profondeur. Cependant, contenue dans ces crèmes, les molécules de cette protéine sont trop grosses pour être absorbées directement par la peau. Ces différents produits ont tout de même de grandes qualités hydratantes.

Comment augmenter sa production de collagène ?

Le collagène, l’élastine ou la mélanine peuvent tous les trois voir le taux augmenter après une stimulation par une thérapie au laser, des traitements chirurgicaux ou des compléments alimentaires. En effet, cette protéine est constituée d’acides aminés dont 9 d’entre eux sont considérés comme essentiels et ne sont pas synthétiser directement par le corps mais acquis à travers l’alimentation.

D’autres nutriments peuvent aussi aider à soutenir la production de collagène :

  • La proline : présente dans les blancs d’œufs, la viande, le fromage ou encore le soja.
  • Les anthocyanidines : que l’on trouve dans les framboises, les bleuets et les cerises
  • La vitamine C : présente dans les oranges, les fraises, les poivrons et le brocoli
  • Le cuivre : qui peut se trouver dans les crustacés, les noix, la viande rouge et de l'eau potable
  • La vitamine A : présente dans les aliments d'origine animale et dans les aliments végétaux comme le bêta-carotène.

Ainsi, avoir une alimentation saine et équilibrée peut vous aider à soutenir la production de collagène cependant certains comportement facilite la diminution de cette protéine. Le tabac, la lumière du soleil ou encore les maladies auto-immunes peuvent être à l’origine d’une diminution du taux de collagène ce qui peut avancer les douleurs articulaires ou l’apparition des rides.

Collagène